Les écrits professionnels

Les textes législatifs ont promu un véritable débat contradictoire dans le travail social et éducatif, en particulier judiciaire. L’accès des malades à leur dossier médical, la rédaction du projet individualisé ou contrat de séjour, accentuent la place capitale et «sensible» des écrits. Le secret professionnel « partagé » pose également un grand nombre de questions. Ecrire n’est pas que rendre compte : c’est le début de l’acte de penser pour l’action et l’interaction. Parler et écrire sont d’abord des actes personnels et relationnels : chacun y trouve plus ou moins de plaisir. Au travail, alors que la parole est valorisée dans les entretiens et les réunions, l’écrit est souvent considéré comme une surcharge de travail, quand ce n’est pas une perte de temps ! Et pourtant : quand la parole s’est envolée, l’écrit reste et pèse de toute sa charge.

Public visé

Cette formation s'adresse aux professionnels des secteurs sanitaire, social, médico-social, de la petite enfance et du secteur scolaire.

Pré-requis : A partir du niveau 4.

Objectifs de la formation

  • Apprendre à faire de l’écriture un acte professionnel au service de l’usager.
  • Identifier les différents types d’écrits professionnels.
  • Perfectionner ou acquérir des techniques de rédaction.
  • Connaitre les textes législatifs qui régissent la production d’écrits professionnels.

Contenu pédagogique

  • Ecrire est un acte de communication.
  • Repérer les procédures institutionnelles reliées aux écrits : qui écrit quoi ? à propos de qui ou de quoi ? dans quel but ?
  • Eclaircir les différents contextes de production d’écrits afin d’en améliorer les contenus en tenant compte des textes législatifs, en contextualisant en vue d’une meilleure compréhension.
  • Passer du recueil d’informations à sa mise en forme organisée en vue de donner une réponse professionnelle aussi fiable et utilisable que possible.
  • Hiérarchiser l’information et organiser l’écrit : notion de cohérence interne facilitant l’accès au texte, cohérence par rapport à d’éventuels écrits précédents et à la suite de l’intervention.
  • Travail sur la forme car c’est elle qui comprend le contenu.

Modalités pédagogiques : la formation alternera des exposés théoriques et des travaux en petits groupes avec des exercices pratiques.

Evaluation : L’évaluation de la formation s’effectue à deux niveaux. Une évaluation des connaissances est faite en début et fin de formation à partir d'un document rempli par chaque participant. Une fiche de satisfaction est remise aux stagiaires à la fin de la dernière journée de formation et remplie de manière anonyme. L’organisme de formation s’engage à en effectuer une synthèse et la transmet à l’institution. Une évaluation à « froid » sera envoyée à tous ainsi qu'à la direction de l'établissement.

Une fiche pédagogique détaillée sera envoyée systématiquement aux personnes ou institutions intéressées par cette formation.

Lieu

A la demande d'une institution - dans ses locaux.

Durée

4 jours.

Coût

A la demande d'une institution - dans ses locaux : 950 € par jour - Frais en sus.

Formatrice

Johanna BULVESTRE